ARBRES II

 


 

D'une yeuse à l'autre si l'oeil erre

 

il est conduit par de tremblants dédales

 

par des essaims d'étincelles et d'ombres


 

vers une grotte à peine plus profonde


 

Peut-être maintenant qu'il n'y a plus de stèle

 

n'y a-t-il plus d'absence ni d'oubli

 


 

                              Philippe Jaccottet - poésie 1946-1967