J'aime ces heures premières où la lumière défroisse les pétales assoupis.

La rosée s'attarde encore en son lit de couleurs,

les premiers insectes sonnent l'heure de l'éveil,

butineurs des merveilles.